Conseils de lecture

8,90
par (Libraire)
20 juillet 2022

Une vraie prouesse littéraire !!!

Quelle est l'histoire de ce roman ? Il est question d'une anomalie, d'un couac, d'un dysfonctionnement lors d'un vol Paris-New York : suite à la traversée d'un cumulonimbus plutôt menaçant, le même avion atterrit deux fois. Une première fois en mars, une seconde fois en juin. Quand je dis deux fois, je parle des mêmes passagers, des mêmes membres d'équipage, du même vol qui a quitté Paris pour New York le 10 mars 2021. Tous ces gens qui étaient présents dans cet avion se retrouvent avec un double, pas un jumeau, un DOUBLE d'eux-mêmes. Mais alors, comment continuer sa vie comme avant quand on apprend une telle nouvelle ?

Voici un livre très brillant et pertinent, merveilleusement bien ficelé. L'on prend conscience qu'en trois mois, des existences peuvent changer du tout au tout.
Un grand moment de littérature. Un immense coup de cœur.


8,50
par
20 juillet 2022

Un livre bouleversant

Et si la perte de son fils , Hamnet, avait inspiré Shakespeare ?
Voilà l'idée de Maggie O'Farrell, qui nous conduit au coeur de l'Angleterre du 16ème siècle, et dans l'intimité du dramaturge.


14,50
par (Libraire)
10 juin 2022

Un immense coup de cœur jeunesse !

Ce premier tome de Mémoires de la forêt, c'est en grande partie l'histoire de Ferdinand, atteint de la maladie de l'Oublie-tout, égaré entre son passé et son présent qu'il peine à associer et dont certaines cases s'effacent farouchement au fil du temps.

Ferdinand, il est à la recherche de l'histoire de sa vie. Son appel à l'aide est entendu par Archibald qui, on doit se l'avouer, ne comprend pas instantanément dans quoi il est en train de mettre les pieds. Par amitié, Archibald va accompagner, épauler Ferdinand dans ce long voyage de la mémoire, des souvenirs… Ils vont parcourir la forêt à la recherche de réponses, à la recherche d'un livre, mais surtout d'une femme, Maude. Ensemble, ils vont reconstruire le puzzle épars de la vie de Ferdinand et vont y découvrir ses secrets, ses drames, ses bonheurs, ses traumatismes… Lorsque l'on veut des réponses, il faut être prêt à toutes les entendre. Un nuancier d'émotions nous traverse dans cette lecture, au même titre que la vie connaît ses hauts et ses bas.

C'est une très bonne chose que cet ouvrage existe pour les enfants, il pose des mots très justes et bienveillants sur les dégâts de la maladie, sur le deuil, l'abandon, la vieillesse…
Bref, je recommande cette lecture aux enfants, aux adolescents, aux adultes, aux parents, aux grands-parents, aux arrière-grands-parents, à tout le monde sans exception !


28,00
par (Libraire)
10 juin 2022

Une sublime BD ...

Jean-Louis Tripp rend ici un bel hommage à son petit frère, Gilles, décédé à l'âge de onze ans, fauché par une voiture.
Jean-Louis n'a que dix-huit ans lors de ce tragique accident. Quelques secondes avant le drame, il tenait la main de son petit frère. Tout allait bien. Il faisait chaud. Gilles parlait trop. Il chantait fort et faux. Tout aurait dû rester ainsi cet été de l'année 1976.

La BD évoque cette longue traversée dans les abîmes de la douleur, de la colère, la haine, de l'injustice, du deuil, tous ces passages à vide vécus par Jean-Louis et sa famille. Toutes ces tentatives de survie vaines dans lesquelles Jean-Louis s'est perdu, afin de combler ce trou béant, ce puit sans fond, d'oublier, de passer à autre chose, d'étouffer ce sentiment de culpabilité et ces visions désagréables.

J'ai beaucoup aimé ces pages sans dialogues, sans bulles, ces pages représentant la famille, les proches, soudés, sous ce même état de choc, où de simples regards, de simples étreintes disaient déjà tout. Les mots n'auraient rien bonifié.

UNE SUBLIME BD.


7,80
par (Libraire)
10 juin 2022

Prix des lycéens Folio 2021 / 2022 !!

Adèle, seize ans, disparaît du jour au lendemain sans laisser la moindre trace.
Le lecteur suit sa mère, Marion, en plein désarroi - forcément - face à la disparition inquiétante de sa fille.

Quelques jours après la disparition d'Adèle, un attentat revendiqué par Daech tue une vingtaine de personnes au Forum des Halles. Marion pense alors qu'Adèle fait partie des victimes. Convaincue que sa fille se trouve du "bon" côté de cette histoire.

Plus le récit avance, plus le lecteur comprend que l'histoire le mène sur un territoire morcelé. Plus le récit avance, plus Marion est persuadée d'avoir raté quelque chose dans l'éducation de sa fille, elle se dit qu'elle n'a pas vu certains signaux... qu'elle aurait dû faire mieux.

Un très bon bouquin qui décrit malheureusement une réalité, une certaine actualité, un certain climat.